Chargement...

Thibault de retour du Kosovo

 

 

 

 

Parti pendant un an au sein de l’équipe de PL4Y International en tant que Program Manager, Thibault était principalement en charge du programme Sport4Youth. Ce programme développé au Kosovo utilise le sport comme levier de rassemblement et d'engagement social auprès de jeunes volontaires issus des différentes communautés. En formant ces jeunes au métier d’animateur sportif, PL4Y International vise à installer le dialogue entre les différentes communautés et doter les bénéficiaires de compétences professionnelles.

 

Tout au long de sa mission, Thibault a contribué à la mise en place de ce programme, à la planification des différents évènements, au pilotage ainsi qu’à l’évaluation de l’impact du programme sur le rapprochement des communautés.

 

Mais au-delà du pilotage du programme, Thibault nous décrit une véritable expérience humaine et enrichissante, « le travail nous apporte une vraie richesse sur le terrain, car on intervient dans différents domaines, on est en contact avec différentes ONG qui travaillent d’une autre manière et cela nous enrichi énormément ».

 

 

Thibault a toujours voulu travailler dans un contexte différent. Sa principale motivation pour assurer cette mission fut avant tout l’importance qu’il porte au rôle social du sport. Pendant son année passée au Kosovo, Thibault a pu constater l’impact éducatif du programme Sport4Youth : « c’est un programme enrichissant tant pour les enfants que pour les jeunes volontaires. En un an 14 000 enfants ont participé aux actions et 80 volontaires ont bénéficié d’une formation d’animateur sportif. Au-delà des chiffres, nous voyons au quotidien ces jeunes évoluer, grandir et apprendre. Nous nous efforçons, à travers le sport, de leur inculquer des valeurs, de leur apporter peut-être un avenir meilleur et en retour nous apprenons également beaucoup d’eux. »

 

L’impact du programme est plus largement visible sur les volontaires car les équipes de PL4Y International sont directement en contact avec eux, ils les voient progresser au quotidien sur le plan humain mais aussi sur le plan des compétences professionnelles. Mais l’épanouissement des enfants bénéficiaires n’est pas négligeable, nous confie Thibault, « le rôle socio-éducatif du sport est très important, nous arrivons à voir une amélioration des rapports entre les différentes communautés à travers eux, nous les voyons sourire, nous les voyons heureux l’espace de quelques heures, cela nous épanouit également ».

 

Utiliser le sport comme levier de changement social est quasiment essentiel dans un pays comme le Kosovo. « A travers nos actions nous leur créons la possibilité d’avoir un futur différent, pour ceux qui le souhaitent. Le sport est un outil puissant pour leur redonner espoir ».

 

Le sport est un véritable moyen de communication, un outil fédérateur, où ni parole, ni croyance, ni appartenance ne sont nécessaires. En ce sens Thibault décrit l’action de PL4Y International comme essentielle: « Le slogan de Sport4Youth au Kosovo est : "Sport is a bridge between us" ce qui résume bien notre action sur le terrain. A travers le sport nous avons vu des gens jouer ensemble alors que rien ne les prédestinait à le faire. Il existe un fort communautarisme dans ce pays et les tensions sont encore vives, mais notre force c’est que tout le monde peut jouer et la communication peut se faire autrement que par les mots. Je crois que nous devons être l’une des seules ONG sur place à instaurer ce lien par le sport. »

 

Cette expérience à été pour Thibault un enrichissement tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel. Etre au contact des bénéficiaires et sentir leur reconnaissance vis-à-vis du travail de PL4Y International fut une des plus grandes satisfactions pour lui : « Un des sentiments les plus agréables était de voir la réaction des enfants quand on allait les voir sur le terrain, ils souriaient, échangeaient beaucoup avec nous... C’était un vrai bonheur.»

 

Pour plus d’information sur le programme Sport4Youth cliquez ici

 

 

Recherche