Chargement...

Sport pour tous : le Conseil de l'Europe adopte une résolution

 

Publié le 25 octobre 2016

 

"Le sport est un pont vers l’égalité, l’intégration et l’inclusion sociale", a rappelé l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe - organisation intergouvernementale dont l'objectif est de défendre les Droits de l'Homme -, le mercredi 12 octobre à Strasbourg. "Cependant, le sport pour tous n'est pas encore une réalité", a-t-elle ajouté, pour justifier l'adoption d'une résolution visant à promouvoir l’accès au sport pour tous (voir le texte adopté, en anglais).

 

Des mesures en faveur du sport inclusif

 

La résolution adoptée le 12 octobre reprend les mesures suivantes :

 

1/ Mettre en place un suivi régulier de toute forme de discrimination dans le sport

2/ Inciter les Etats membres à réduire les inégalités de rémunération femme-homme, accroître la reconnaissance du sport féminin dans l’attribution des prix, augmenter la visibilité et la médiatisation du sport féminin et promouvoir une vision non-sexiste du sport

3/ Lancer une discussion avec les organisations sportives pour améliorer la redistribution des revenus issus du sport de haut niveau pour financer des projets visant à améliorer le sport pour tous

4/ Encourager le CIO à développer ses programmes autour du sport inclusif et de la lutte contre les discriminations

 

Présent lors des débats précédant l'adoption de la résolution, le président du CIO, Thomas Bach, a souligné l'importance du rôle du sport dans le renforcement de la cohésion sociale : “ Les Jeux Olympiques de Rio 2016 nous ont à tous rappelé ce formidable pouvoir unificateur du sport. Le meilleur exemple en a été la participation de la toute première équipe olympique des réfugiés.” 

 

PLAY International au Kosovo cité en exemple

 

"PLAY International" a résonné dans l'enceinte de l'Hémicycle. Député des Français de l'étranger (circonscription Allemagne, Europe centrale et orientale), Pierre-Yves Le Borgn' a participé aux débats autour de la résolution sur le sport pour tous. Lors de son intervention (voir vidéo ci-dessous), il a souligné l'efficacité de l'action menée par PLAY International au Kosovo pour favoriser le dialogue interethnique.

 

 

Une action qu'il a eu l'occasion de voir à l'oeuvre sur le terrain lors de sa visite à Shtimë, une petite ville située au sud de Pristina, en avril 2016. Il avait alors déclaré : "A Shtimë, avec les salariés de PLAY International, j’ai vu de petits albanais et ashkalis, filles et garçons, jouer ensemble, encadrés par une équipe de jeunes volontaires, représentatifs eux-mêmes de la diversité du Kosovo. De tels moments font chaud au cœur tant ils donnent à croire en la capacité de la jeunesse, par le jeu et la camaraderie, de dépasser les haines et les atavismes qui ravagent depuis si longtemps cette partie de l’Europe".

 

 

 

 

 

Recherche