Chargement...

Le vendredi, c'est Playdagogie dans le quartier de Croix Desprez

 

Depuis l’implantation du programme de sensibilisation par la Playdagogie dans le quartier de Croix Desprez en mars dernier, les enfants bénéficient du soutien des animateurs du réseau. Ces derniers les accompagnent tous les vendredis pour mener des animations autour de thématiques importantes.

 

468 enfants bénéficiaires depuis mars

 

Ainsi, depuis le début des animations, plus de 30 familles et 468 enfants - dont 25% de filles - ont déjà bénéficié de 25 séances, dont 9 activités physiques et sportives (APS) et de 16 sensibilisations autour des problématiques de l’environnement, la santé, la citoyenneté et du genre. L'ONG a également formé quelques jeunes du quartier à l’animation socio-sportive. Ils seront certifiés en juin.

 


Jouer est un droit et une chance de s’épanouir quand on est enfant. Le programme de PL4Y ne fait que renforcer les capacités motrices de ces enfants qui n’ont d'autres activités en dehors de l’école. C’est aussi pour eux un moyen de faire des découvertes et d’apprendre de nouvelles choses.

 

 

 

« Avant, je ne savais pas ce qu'était le choléra »

 

Fao Klef, 10 ans

 

« Depuis le séisme du 12 janvier, on est confronté à toutes sortes de problèmes. Avant, je ne connaissais pas cette maladie qu’on appelle le choléra. Je me disais que je n’avais pas non plus besoin de me laver les mains avant de manger ou en sortant des toilettes puisque je ne tombais pas malade. J’ai vu mes amis mourir de cette maladie qui tue les gens qui vivent dans de mauvaises conditions d’hygiène. Et, souvent, il nous est arrivé de ne pas savoir quoi faire face à quelqu’un qui a le choléra.

 

On avait aussi tendance à mettre de côté les amis qui avaient le choléra après leur retour d’un centre de traitement. Avec les activités de PL4Y International, j’ai surtout appris à considérer mes amis et ceux que je ne connais pas comme des personnes normales, même s’ils avaient du choléra. Je sais que je dois me laver les mains tout le temps pour ne pas attraper cette maladie et d’autres maladies aussi, car il n’y pas que le choléra qui puisse tuer comme maladie qui se transmet par des microbes. Je dis merci à Play pour son travail. »

 

 

 

 

« J'attends avec impatience le vendredi »

Aimé Abdjoula, 8 ans

 

« Jouer est souvent interdit à la maison par mes parents. On passe toute la semaine à étudier et, quand il est venu le moment de jouer, il faut encore réviser et finir les devoirs. Chez moi, il n’y a que l’école qui soit important. Mes parents m’ont inscrit à ce programme le jour où les responsables sont venus faire de la sensibilisation dans mon quartier. Je n’étais pas là et, quand ils m’ont appris la nouvelle, j’ai sauté de joie.

 

Depuis ma participation aux animations, j’ai fait connaissance d’autres enfants. Je comprends mieux l’importance de certaines valeurs comme la solidarité, le respect des autres, l’esprit d’équipe. J’ai appris à ne pas pleurer si mon équipe perd dans un jeu et découvert de nouveaux jeux très amusants.

 

Toute la semaine, j’attends avec impatience le vendredi après midi pour pouvoir m’amuser avec mes amis. Je dis merci à Play pour ces activités. »




 

 

 

 

 

 

Recherche