Chargement...

L'ANESTAPS à la découverte de la mission PLAY International au Kosovo

 

 

Du 5 au 21 août 2016, 5 étudiants en STAPS (faculté d’éducation physique) ont pu partir au Kosovo à la découverte des activités de la mission de PLAY International et à la rencontre de la population. Quelques questions à Julien Meykerque, vice-président de L’Association Nationale des Etudiants en STAPS (ANESTAPS), qui a fait partie du voyage.

 

 

Qu’est-ce qui t’amené à partir au Kosovo avec PLAY international ?

 

Chaque année, l’ANESTAPS a l’habitude de faire partir à l’étranger des étudiants pour un programme de solidarité internationale. Cette année pour la première fois, c’est PLAY International qui a accepté de nous accueillir au Kosovo. Nous sommes 5 étudiants à avoir été sélectionnés sur plus d’une centaine de candidatures.

 

 

 

 

Quelles ont été vos activités sur place ?

 

Nous avons rencontré l’équipe de PLAY International, qui nous a fait découvrir ses missions et avec laquelle nous avons travaillé sur des activités sportives et pédagogiques. Par exemple, nous avons organisé une journée sur la thématique du handicap, où nous avons mis en place des séances de jeux que nous avions créées. Nous avons aussi participé à une journée de formation pour le réseau des volontaires socio-sportifs sur le thème du genre. Ces volontaires de 6 communautés vont pouvoir utiliser les nouveaux jeux lors des activités socio-sportives régulières qu’ils organisent pour les enfants de 12 localités.

Nous avons aussi pu rencontrer des enseignants, des membres de plusieurs ONGs, des représentants de l’ambassade de France au Kosovo, ainsi que le directeur des sports du Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

 

 

 

Un élément qui t’a marqué ?

 

L’accueil des Kosovars, qui ont été très chaleureux et heureux de faire découvrir leur pays. Au Kosovo, qui est un petit pays, le sport est vraiment un moyen de partager des valeurs et de faire parler du pays.

 

 

 

 

Qu’est-ce que t’a apporté ton voyage ?

 

Pour moi c’est très enrichissant d’un point de vue personnel, c’était une occasion de me sentir utile, et c’était aussi une belle opportunité professionnelle à l’étranger !

 

 

A la suite de ce voyage, l’ANESTAPS et PLAY International souhaitent reconduire le partenariat et un nouveau groupe d’étudiants devrait repartir au Kosovo l’été prochain.

 

 

Recherche