Chargement...

La playdagogie à Mayotte

 

 

Le mardi 13 mars 2018, PLAY International et l’Agence Française de Développement (AFD) de Mayotte ont signé une convention de partenariat destinée à la mise en place et à la diffusion du programme « Playdagogie » à Mayotte.

Riche de ses interventions auprès de plus d’un demi-million de bénéficiaires au sein de 12 pays depuis 1999, PLAY International utilise le sport comme un levier de changement des comportements et comme une solution concrète à des problématiques éducatives, sanitaires et sociales.

La Playdagogie  s’appuie sur les jeux sportifs et le débat pour sensibiliser les enfants à des thématiques telles que l’égalité entre les filles et les garçons, la lutte contre la violence et les discriminations. Le projet prévoit l’adaptation des contenus pédagogiques au contexte Mahorais , la distribution de kits pédagogiques (fiches thématiques, fiches séances, matériel sportif), la formation des professionnels de l’éducation (professeurs, animateurs périscolaires, BPJEPS) à l’usage et à l’animation de ces jeux ainsi que le suivi du déploiement auprès des enfants. A l’issue de cette expérience, une extension du projet aux iles voisines de l’Union des Comores est envisagée par une action pilote.

 

Entretien avec Yves Rajat, Directeur de l’AFD de Mayotte

 

Photo Yves Rajat

 

 

Pouvez-vous nous décrire le contexte mahorais ?

 

Le développement économique et social de Mayotte accuse des retards lourds dans de nombreux domaines qui sont autant de facteurs de blocage que de gisements de croissance. La volonté de rattrapage est forte et le dynamisme économique de ce jeune département ne se sont jamais démentis au cours de ces dernières années en dépit d’une situation sociale complexe (extrême jeunesse de la population, taux d’analphabétisme et d’illettrisme élevés, manque de qualification, chômage de masse, insécurité, crise migratoire, …).

 

Quels sont les défis sociaux à relever ?

 

Mayotte se trouve aujourd’hui tiraillée entre les fondements traditionnels de la société mahoraise, tels que le communautarisme, la solidarité et l’entraide, et le modèle occidental structuré autour des idées d’épanouissement individuel et d’autonomisation.

Mais Mayotte c’est aussi le pays des femmes déterminées, des commandos de chatouilleuses qui ont fait l’histoire de ce pays. Des femmes qui sont comme autant de traits d’union entre tradition et modernité.

Ici plus qu’ailleurs, le développement ne peut se faire sans les femmes, car lorsqu’elles se mobilisent, c’est avec courage et détermination.

Voilà sans doute la raison d’espérer des jours meilleurs pour l’île aux parfums : le renforcement de la place des femmes dans la société mahoraise.

 

Quel est le rôle et les missions de l’AFD à Mayotte ?

 

Présente dans l’ensemble des Outre-mers, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, renforcent leur cohésion sociale tout en soutenant la croissance économique et préservant l’environnement.

A Mayotte l’intervention de l’AFD et sa nouvelle devise « un monde en commun » prennent tout leur sens. Construire un monde plus juste, plus durable, plus solidaire. Un monde qui ne laisse personne au bord de la route notamment les femmes et les filles souvent discriminés au nom de normes sociales et culturelles.

 

En quoi l’utilisation du jeu sportif peut être une source de solution pour la sensibilisation des plus jeunes à Mayotte ?

 

Consciente de l’extrême jeunesse de la population et des actuelles tensions sociales auxquelles est confronté le territoire, l’AFD a décidé de soutenir PLAY International  dans la mise en œuvre de sa « Playdagogie » afin de permettre à plus de 2 000 enfants de 6 à 12ans d’accéder à des activités leur permettant de renforcer des compétences de vie sur les thématiques du vivre ensemble (laïcité, lutte contre toutes formes de violence, celles faites aux femmes, le racisme,…) avec un focus sur l’égalité filles - garçons.

Il s’agit avant tout de travailler pour l’avenir de Mayotte en s’adressant aux plus jeunes et faire en sorte de préserver l’égalité filles - garçons. Condition sine qua none à tout développement durable.

Impossible, en effet de développer une société, son économie, en excluant la moitié de sa population au nom de normes sociales et culturelles qui entravent son épanouissement et sa contribution au bien commun.

 

Formation animateurs CC Petite - Terre

Formation des animateurs périscolaires de la Communauté de communes de Petite - Terre

 

Formation stagiaire BPJEPS - CROS

Formation des stagiaires BPJEPS - CROS à la Playdagogie 

 

 

Séance Playdagogie Ville de Dzaoudzi Labatoir

Séance de playdagogie à Dzaoudzi Labatoir

 

 

 

Recherche